La déduction fiscale des frais de moto

Les frais de moto relatifs aux kilomètres parcourus dans le cadre professionnel (entre le domicile et le lieu de travail ainsi que les déplacements professionnels) sont entièrement déductibles (pour la voiture, les frais sont limités à 0,15 euros et à 75% de l’usage professionnel).

La durée d’amortissement de l’achat d’une moto n’est pas fixée par la loi qui stipule uniquement que la durée d’amortissement doit correspondre à la durée d’utilisation supposée. Dans la pratique, la durée de l’amortissement de l’achat d’une moto est généralement de cinq ans. Pour une moto d’occasion, cette durée peut être plus courte. Il est possible d’amortir une moto de plus d’un an en 4 ans (une moto de plus de 2 ans en 3 ans, etc.).

Vous pouvez déduire d’autres frais que l’achat de la moto :

Remarque : vous ne devez pas joindre vos factures et tickets de caisse à votre déclaration fiscale. Ces preuves sont nécessaires en cas de contrôle.

Pas de frais déclarés = application du forfait

Les frais professionnels forfaitaires pour les salariés et les appointés sont calculés automatiquement par les services de l’impôt. Vous ne devez donc jamais inscrire ces frais. Lorsque vous inscrivez vos frais réels, si votre forfait est plus élevé, c’est automatiquement le forfait qui est pris en compte.

15% de réduction pour les motos « propres » !

Une réduction de 15% de la valeur d’acquisition* pour une motocyclette, un tricycle ou un quadricycle propulsés exclusivement par moteur électrique, pouvant transporter au moins deux personnes et dont la conduite nécessite la possession d’un permis de conduire.

* réduction limitée à maximum 4.800 euros (net indexé) pour un quadricycle et 2.930 euros (net indexé) pour une motocyclette ou un tricycle.

Inscrivez-vous à la newsletter de MOTO.BE